L’ordination de la famille Gingko

Ces cinq femmes et six hommes, originaires de France, des Pays-Bas, du Portugal, d’Allemagne, de Finlande, de Malaisie, du Vietnam et de Taïwan, ainsi que leurs parents, leurs amis et toute la communauté en sangha quadruple, se sont massés dans le grand hall de méditation du Hameau du haut, le 17 octobre 2019 pour célébrer une merveilleuse journée alors qu’ils s’engagent sur cette voie de guérison, de transformation et de service.

Novices avant l’ordination

Juste vous voir tous les deux assis ici en face de moi est le plus beau des cadeaux

a témoigné paisiblement Frère Troi Ruong Huong à ses parents lors de la célébration qui a suivi l’ordination.

J’ai été mariée durant 36 ans. Avant de devenir nonne, j’ai demandé le divorce à mon mari. Il est si gentil. Il a accepté sans me créer aucune difficulté. Nous avions une bonne entente. Bien sûr, nous avions des disputes, mais nous avons compris que nous nous aimions.

Sr Trang Khuong Cu.
Les nouveaux novices ordonnés au Village des Pruniers avec leur mentors.
De la gauche au 1er rang :  Srs Lang Nghiem, Trang Khuong Dinh, T. Khuong Cu, T. Khuong Am, T. Khuong Y, T. Khuong Gioi. 2nd rang : Brs Troi Ruong Phap, T. Ruong Lanh, T. Ruong Nghia, T. Ruong Huong, T. Ruong Duc, T. Ruong Hieu, Phap Tien

Être un ‘moine zen bouddhiste français’, c’est offrir quelque chose à la société. Offrir quelque chose aux enfants, mais aussi à la France toute entière, à la terre, à chacun

Frère Troi Ruong Lanh, 25 ans.

Dans la tradition initiée par Thich Nhat Hanh, chaque nouveau groupe de novices reçoit le nom d’une famille d’arbre. Thay souhaitait en effet que chacun se sente enraciné dans le lieu, les traditions et les pratiques du Village des Pruniers. Ces novices font tous et toutes partie de la communauté des Frères et des Soeurs de la famille Gingko.

Pour lire les témoignages complets des membres de la famille Gingko

Just a simple monk!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*