Un automne pour se souvenir de l’inter-être

 Cérémonie d’ouverture de la retraite des pluies

 

Chers amis,

La communauté du Village des Pruniers vient de commencer sa retraite d’automne de 90 jours ou “retraite des pluies”. Au départ, cette retraite se déroulait en hiver, elle a été déplacée en automne pour éviter la période des fêtes de fin d’année. Vivre une retraite de 90 jours chaque année est une pratique monastique qui remonte au temps du Bouddha, il y a plus de 2 500 ans quand cette retraite portait le nom de “retraite des pluies”. C’est un moment merveilleux et très concentré qui nous permet de demeurer au même endroit et de concentrer notre énergie sur notre pratique, nos études et le vivre ensemble comme une sangha d’un seul corps. Nous organisons généralement notre retraite autour d’un thème ou d’un sujet, en utilisant certains textes bouddhistes ou des enseignements de Thây.

Durant cette retraite d’automne de trois mois du Village des Pruniers, nous reviendrons sur les enseignements fondamentaux, les pratiques de l’Ordre de l’Inter-Être et examinerons Les Quatorze Entraînements à la Pleine Conscience  comme sujets de notre pratique et de notre contemplation. Nos enseignants du Dharma monastique partageront leur expérience et leurs visions profondes sur la manière dont notre communauté a appliqué ces enseignements dans notre engagement dans la société, dans nos efforts pour bâtir des communautés et dans notre transformation et guérison individuelle et collective

Nous vous invitons tous à vous joindre à nous, que vous soyez chez vous, dans une Sangha ou dans un lieu où il y a suffisamment de conditions pour pratiquer et regarder en profondeur pour générer une énergie collective de convivialité et d’interactivité. Nous savons que le vœu de Thay était que nous ayons tous la chance de pratiquer en continu pendant 3 mois, même à la maison et même alors que vous travaillez pendant la journée. Une saison, il nous a même demandé de retransmettre en direct les enseignements et les sessions de méditation assise afin que les gens d’autres endroits puissent suivre la retraite.

Donc, si vous le pouvez, trouvez un temps dans votre horaire quotidien ou hebdomadaire pour vous asseoir et écouter les enseignements sur le Dharma, si possible avec votre sangha locale, pour manger tranquillement, sans être dérangé, marcher dans la nature et vous réjouir des merveille de la vie. Ensemble, nous pouvons créer une puissante énergie collective de calme et de clarté, de paix et de compassion dont peuvent bénéficier notre monde, notre Terre-Mère, nos familles et nos amis.

Ici, en France, les trois hameaux du Village des Pruniers sont rejoints par de nombreux amis laïcs pour les trois mois de la retraite. Au Hameau du Haut, nous aurons 44 bhikshus (moines pleinement ordonnés), 22 novices et 60 amis laïcs; au Hameau du bas, 53 bhikshunis (nonnes pleinement ordonnées), 4 siksamanas, 4 novices et 32 ​​amis laïcs; et au Hameau Nouveau, 62 bhikshunis, 3 siksamanas, 6 novices et 14 amis laïcs; totalisant 198 monastiques et 106 amis laïcs. Nous serons également rejoints par de nombreux amis venant pratiquer pendant deux semaines ou plus.

Cet automne, il y a tellement de nouvelles occasions de grandir dans le Dharma et la Sangha, de se souvenir et de faire revivre les pratiques simples qui nous ont nourris. Chaque respiration et chaque pas peuvent être une de ces occasions. Chaque instant est aussi une opportunité de prendre soin de notre Terre et de prendre soin de nous-mêmes. Cet automne, notre sangha ordonnera également 7 jeunes hommes et 4 jeunes femmes comme novices : ils rejoindront l’ordre monastique et s’engageront sur la voie de la libération et de la compassion. Cette saison, 12 moines et novices emménageront également dans notre nouveau monastère, Le monastère de la Source Guérissante  à Verdelot, en périphérie de Paris, pour être près de nos sœurs de la Maison de L’Inspir et faire vivre ce refuge urbain au nord de la France et de l’Europe.

Même à l’automne, alors que les feuilles se fanent et tombent, les arbres continuent de nourrir une nouvelle croissance qui se manifeste au printemps. Nous nous souvenons que Thay disait que le bouddhisme est comme un arbre vivant qui doit donner de nouvelles feuilles et répandre de nouvelles racines à chaque saison, sous peine de décliner et éventuellement de disparaître. Notre Sangha a besoin d’être renouvelée chaque saison. Notre pratique a aussi besoin d’être renouvelée régulièrement et grâce à l’impermanence, tout est possible.

Au nom du Village des Pruniers, nous souhaitons à tous une bonne pratique cette saison, peu importe où vous êtes et dans quelles conditions vous vous trouvez. En ayant conscience qu’il y a des frères et des sœurs du Dharma qui pratiquent un peu partout dans le monde. nous sourions au moment présent; nous sourions à l’inter-être, nos cœurs sont remplis de gratitude pour notre Maître et notre Sangha.

Avec amour et confiance

Frère Chân Pháp Dung et la communauté du Village des Pruniers

Tagged with: , , , ,
5 comments on “Un automne pour se souvenir de l’inter-être
  1. DELMOND says:

    Est ce possible de venir seulement une semaine et à quel coût ?

    J ai une amie qui ressent l envie de venir vous rejoindre pour découvrir plus profondément la Pleine Conscience.

    JE SUIS DÉJÀ venue faire deux fois une semaine de retraite.
    MERCI de votre réponse.

    • Soeur Mai Lam says:

      Vous trouverez dans la rubrique “renseignements pratiques” les modalités de visites, que vous pouvez compléter par les informations spécifiques à la retraite des pluies, à la retraite d’hiver ou aux autres retraites. J’espère que cela vous aidera
      Merci de votre intérêt

  2. lassana says:

    merci d’avoir méditer et prier pour notre fils cyril merci

  3. Doris Fréchette says:

    Merci

  4. Michel says:

    Bonne retraite à vous. Je ferais mon possible pour être avec vous par la pensée.
    Michel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Top