Sans venir sans partir

La communauté du Village des Pruniers est profondément triste de vous annoncer la nouvelle de la mort de notre frère Thầy Pháp Lượng survenue le 24 juillet 2019. Il était membre résident de l’EIAB, notre centre de pratique en Allemagne.

La sangha monastique était en sortie au Biggesee Reservoir dans le Sauerland en Allemagne quand un jeune frère s’est trouvé en difficulté. Thầy Pháp Lượng s’est porté à son secours, lui sauvant la vie. Ainsi, lui qui était toujours prêt à aider, a trouvé la mort en donnant sa vie pour un autre.

Notre communauté est profondément touchée par cette perte. Plusieurs cérémonies se sont tenues dans nos différents centres de par le monde pour embrasser notre peine, honorer sa mémoire et célébrer son existence. Une cérémonie a eu lieu en Allemagne à l’EIAB le 28 juillet 2019.

Il était apprécié pour sens profond de la fraternité, son amitié fidèle, sa joie, son équanimité, et son amour des bonsaïs qu’il cultivait avec talent. Pour beaucoup, il était une figure paternelle auprès de laquelle prendre refuge et recevoir des conseils avisés. Son attention aux autres et ses actes d’amour resteront dans nos coeurs.

Il était né 24 août 1958 et il a été ordonné moine au Village des Pruniers le 28 juin 2001. Il a reçu la lampe faisant de lui un enseignant du Dharma en 2009. Voici le poème qu’il a reçu de Thây à cette occasion:

Bien que le nombre des portes du Dharma appropriées soit infini,

Elles nous mènent finalement toutes à réaliser le fruit de la nature de Bouddha.

La terre parfumée offre une nouvelle source.

Et sur le chemin du retour, les nuages blancs appellent le ciel bleu.

2 comments on “Sans venir sans partir
  1. Marie-Ange says:

    Cultiver des arbres nains quand on est un si grand homme… Quelle humilité, quelle beauté de l’âme.
    Je compatis de tout mon coeur avec vous, chère Communauté. Pour moi, Thay Phap Luong a réalisé le don ultime. Son courage est une source d’inspiration inépuisable. Tout comme le poème que
    notre cher Maître Thay lui avait écrit en 2009.

  2. Michel says:

    C’est bien jeune pour mourir… Mon amitié à toutes et tous.