La vraie source

Ce poème,qui évoque la dimension ultime, a été écrit par Thây en 1977

Où vais-je trouver la chaîne de l’Himalaya ?

En moi, il y a un sommet montagneux fort et plein de grâce

qui se dresse, perdu dans la brume et les nuages.

Allons-y ensemble, grimpons cette montagne sans nom,

asseyons-nous sur la pierre sans âge, bleue et verte

tout en regardant tranquillement le temps tisser le fil de soie

qui crée la dimension de l’espace.

cascade

Vers où coule le fleuve Amazone ?

En moi, une rivière sinueuse fait son chemin.

Je ne sais du fond de quelle montagne elle s’écoule.

Nuit et jour, son eau d’argent

serpente vers une destination inconnue.

Allons-y ensemble, mettons à flot un bateau

sur son courant furieux et rapide,

afin de trouver ensemble notre chemin

vers le but commun à tous les êtres du cosmos.

Quelle galaxie vais-appeler Andromède ?

En moi, il y a une galaxie qui bouge doucement

avec des millions d’étoiles brillantes.

Envolons nous ensemble, déchirant le voile de l’espace,

ouvrant le chemin vers les nuages.

Le bruit de nos ailes battantes atteindra même

l’étoile la plus distante.

un petit garçon porte un biscuit à l'oreille pour l'écouter

Quelles espèces vais-je appeler Homo sapiens ?

En moi, il y a un petit garçon.

Sa main gauche soulève le rideau de la nuit.

Sa main droite tient un tournesol, sa torche.

Les deux yeux de l’enfant sont des étoiles.

Les cheveux de l’enfant volent en boucles dans le vent,

comme des nuages au dessus de la jungle ancienne

par un après-midi d’orage.

Ensemble, approchons de l’enfant et demandons,

« Que cherches-tu, où vas-tu ?

Où est la vraie source ? Où se trouve la destination finale ?

Où sont les chemins du retour ? »

Le petit garçon continue de sourire.

La fleur dans sa main devient soudain

un soleil éclatant et rouge, et l’enfant part seul

son chemin traversant les étoiles.

Thich Nhat Hanh, 1977

Tagged with: , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*