Joyeuse continuation, Thay

Mercredi 11 octobre, au Hameau du Haut, toute la communauté s’est rassemblée pour célébrer le 91eme anniversaire de Thay. Nous avons pu contempler la meilleure façon de continuer Thay en lisant ce texte qu’il a écrit :

Au Village des Pruniers, nous ne disons pas “Joyeux Anniversaire” ; à la place, nous nous souhaitons “Joyeuse Continuation”. Qu’est-ce qui continue ? Qui est continué ? Aujourd’hui nous pouvons contempler la continuation de Thay ainsi que celle de ses disciples, qu’ils soient laïcs ou monastiques. Qu’est-ce que ça veut dire de continuer Thay ?

En tant que disciples de Thay, vous devez être sa continuation à travers chaque respiration et chaque pas que vous faites. Au cours des soixante dernières années, Thay a transmis continuellement son expérience, tous ses rêves et aspirations à d’innombrables personnes à travers sa façon de parler, de marcher et de se tenir, de manger et de boire, et sa façon de travailler en pleine conscience. Thay a également transmis à travers de nombreux livres et enseignements, devant des publics grands ou petits, ainsi qu’à travers des interactions directes et personnelles. À quel point avez-vous été capable de continuer Thay ?

Aujourd’hui, si nous sommes capables de vivre ensemble dans le bonheur, si nous pouvons marcher, parler, sourire et interagir ensemble dans le bonheur, alors c’est une bonne continuation : Nous continuons Thay de la plus belle des manières. C’est quelque chose que nous devons faire chaque jour. Le nuage ne sera pas triste lorsqu’il n’aura plus la forme d’un nuage, parce qu’il sait qu’il est devenu pluie, et en tant que pluie il continuera sa contribution. Et quand la pluie n’est plus là, alors nous pouvons voir la rivière qui continue la mission de la pluie. C’est pourquoi rien ne meurt et rien n’est perdu.

 

2 comments on “Joyeuse continuation, Thay
  1. HERVE ARSAC says:

    Merci pour votre mail, je vous exprime toute ma gratitude!!!

  2. Michel says:

    Bonjour,

    Très bonne continuation à lui qui m’apporte tant.

    Michel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Top