Conseils d’un maître zen à ses disciples

Recueil compilé par soeur Hiên Nghiêm

Thich Nhat Hanh, lors d’une visite à Hong Kong en 2013.

Comment les moines et les moniales organisent-ils/elles leur journées, comment trouvent-ils/elles l’équilibre entre la méditation, le travail, les relations fraternelles et la détente ?

  1. Commencez la journée en douceur : entraînez-vous à commencer la journée par quelques respirations et un sourire, avant même de sortir du lit (ou de regarder vos messages!) Faîtes le voeu de vivre cette journée avec compassion et profondeur.
  2. Savourez votre thé (ou votre café) lentement, avec révérence, comme si cette tasse entre vos mains n’était rien d’autre que l’axe de la terre. Suivez votre respiration, détendez votre corps, regardez par la fenêtre, écoutez ce qui se passe en vous et autour de vous.
  3. Prenez plaisir à chaque étape de la préparation de votre petit déjeuner. La vie est faite de petits moments. Il n’y a aucune raison de se presser, rien à accomplir. Tout est là! Réjouissez-vous de la présence de vos biens-aimé.e.s et de la merveille que c’est que d’avoir quelque chose à manger.
  4. Quand vous êtes prêts à travailler, travaillez. Libérez-vous de toutes les distractions et cultivez la concentration. Mais n’oubliez pas pour autant de prendre soin de votre corps si vous êtes derrière un ordinateur! Programmez une cloche de pleine conscience qui vous rappellera de vous étirer toutes les demi-heures.
  5. Prenez le temps de marcher en pleine conscience. Si vous pouvez sortir pour entrer en contact direct avec la nature, c’est merveilleux, savourez cette chance ! Sinon, pas de problème, vous pouvez pratiquer la marche méditative lente à l’intérieur. C’est un puissant moyen de relâcher les tensions et l’anxiété.
  6. Prenez le temps de faire une petite sieste, d’environ 20 minutes, après le déjeuner. Vous pouvez aussi faire une relaxation totale, passer en revue tout votre corps pendant que vous êtes allongés. 10 ou 15 minutes de détente physique suffisent à vous sentir plus libre et plus frais avant de reprendre le travail.
  7. Nourrissez-vous. Rien ne vit sans nourriture. La peur, l’anxiété, le désespoir se nourrissent de ce que nous lisons, regardons, écoutons. De la même manière, notre compassion, notre confiance, notre gratitude peuvent être nourries si nous choisissons des conversations, livres, musiques et vidéos inspirantes.
  8. Transpirez chaque jour! Dans nos centres de pratiques, les moines et les moniales font de l’exercice physique chaque jour. C’est essentiel pour faire circuler l’énergie, rester en bonne santé, et relâcher les tensions et sensations imprimées dans nos corps.

Tagged with: , , , , ,
2 comments on “Conseils d’un maître zen à ses disciples
  1. boeuf says:

    Merci de tous ces conseils. En retour pouvez vous donner des nouvelles de Thay ? Il est au Vietnam ?
    merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*