Aimer et agir : une retraite de 90 jours

L’autel de la salle de méditation du Hameau du Haut pendant la cérémonie d’ouverture de la retraite de 90 jours

Cher Thây, Chère Sangha aux quatre coins de notre précieuse planète,

Aujourd’hui, une fois encore, les moines, moniales et laïcs, hommes et femmes, se sont retrouvé-es au Hameau du Haut pour la cérémonie d’ouverture de la retraite des pluies de 3 mois 2019. Ce fut un rituel vivifiant et puissant, nous rappelant combien il est précieux que nous soyons en vie, d’être toujours dans les bras de la Sangha et de garder la tradition de demeurer au même endroit pendant trois mois pour avoir le temps d’approfondir notre pratique et de nous réjouir des merveilles de la vie.

Cette année, le Hameau du haut comprend 43 bikkhus, 21 novices et 70 pratiquants laïcs, le Hameau du Bas, 56 bikkhunis, 1 siksamana, 7 novices et 34 pratiquantes laïques, le Hameau Nouveau 56 bikkhunis, 3 siksamanas, 7 novices et 18 pratiquantes laÏques. Au total, nous sommes 316 personnes qui s’engagent à pratiquer pendant 90 jours consécutifs et des centaines de personnes vont nous rejoindre pour une semaine ou plus.

Pendant cette retraite nous nous concentrerons sur trois sujets principaux: notre boddhicitta (l’esprit d’éveil ou l’esprit d’amour), la Terre mère et la Sangha (la communauté).

Boddhicitta

Cette période de retraite étendue durant laquelle nous restons au même endroit est pour nous l’occasion de revisiter et de fortifier notre boddhicitta, notre esprit d’amour, notre aspiration profonde à nous éveiller et à cultiver la liberté.Nous pouvons nous demander à quel point nous sommes libres de nos afflictions, de notre avidité, de nos peurs, de notre anxiété, de notre attachement à certaines notions et de nos énergies d’habitude. Notre esprit d’amour est-il vivant ? Notre amour est-il façonné par notre compréhension de nous-mêmes, des autres et de la situation globale ou repose-t-il sur notre volonté, sur notre besoin d’être aimé? Est ce que c’est un amour qui s’impose, qui n’aide pas mais au contraire crée plus de souffrances et de douleur ? Est ce qu’il y a de l’orgueil ou du besoin de justice dans notre amour ?

Terre Mère

Deuxièmement, nous voudrions prendre le temps de regarder profondément la souffrance de notre planète et de l’humanité toute entière.et ensuite nous engager et engager notre communauté dans des actions concrètes qui nous aideront à soulager cette souffrance et nous entraîneront vers un mode d’existence plus durable pour la planète.La Terre Mère nous a appelé à nous éveiller, il y a des dizaines d’années déjà et Thây nous a demandé de tomber amoureux de notre planète. Prenons le temps, soyons moins affairés, de façon à pouvoir entendre l’appel de notre Terre Mère et rejoindre d’autres communautés dans leurs efforts pour sauver notre planète.

Sangha

Troisièmement, Thây a porté une attention toute particulière à la pratique de construire la communauté tout au long de sa vie d’enseignant pendant qu’il propageait le Dharma en Occident. Nous avons souvent entendu notre maître dire dans des enseignements du Dharma que :” Construire la communauté est une des plus nobles tâches à laquelle nous puissions dédier notre énergie” ou que “le prochain bouddha sera une communauté”. la sangha, de nos jours, se doit d’être une communauté de résistance, résistance au sur-développement et à la sur-consommation, grâce à notre décroissance volontaire et à la simplicité de notre mode de vie, résistance à la haine, à la discrimination et à la mentalité de clocher par notre gentillesse, notre générosité et notre inclusivité. Il s’agit de faire vivre une communauté durable dans laquelle la fraternité, la sororité, la solidarité et l’engagement pour notre planète sont toutes des valeurs essentielles. Nous devons créer la matrice d’une nouvelle façon de vivre, de prendre soin les uns des autres et de la planète. C’est notre contribution majeure à tous les mouvements sociaux et environnementaux qui voient le jour dans le monde entier.

La communauté monastique du Village des Pruniers prenant refuge en leurs aînés.

Enfin, pendant la cérémonie d’ouverture de cette retraite, nous avons été invité par notre frère aîné, Phap Ung, à choisir une seule pratique simple sur laquelle nous concentrer de tout notre coeur, à 100% pour les trois mois à venir. Il peut s’agir de se réjouir de chaque pas alors que nous déplaçons dans le monastère ou d’ouvrir la porte en pleine conscience à chaque fois que nous entrons ou sortons d’une pièce.

Une pratique humble et simple peut être avoir beaucoup d’influence sur tous les aspects de notre vie. Elle peut nous aider à guérir, à nous transformer et à nous rappeler que le bonheur se trouve ici, dans le moment présent ! Une seule pratique pour nourrir notre esprit d’amour, la planète et pour participer à la noble tâche de la construction de la sangha.

Nous vous invitons tous à nous rejoindre, où que vous soyez. Nous avons conscience que nous ne sommes jamais seul-es. Même les yeux fermés, nous voyons que nous sommes répandus un peu partout sur notre belle planète, pratiquant la respiration consciente,, souriant aux papillons et aux jeunes courageux, nous soutenant chaleureusement les uns les autres dans le moment présent.

Une délégation de résidents du Village des Pruniers se rendra à la marche du 20 Septembre 2019 à Bordeaux. Vous êtes cordialement invités à les rejoindre.

Tagged with:
5 comments on “Aimer et agir : une retraite de 90 jours
  1. AUDE DAMON says:

    Bonjour, je souhaiterais me joindre à vous pour la retraite de 90 jours. Combien de temps puis-je rester (temps minimum -maximum)? Quand puis-je venir? Je ne suis encore jamais venu au village des pruniers. En vous remerciant d’avance. Gratitude! Aude

    • Soeur Mai Lam says:

      Bonjour Aude
      La retraite de 90 jours a commencé en septembre et prendra fin en décembre. La durée minimale du séjour est d’une semaine, la durée maximale deux semaines. Les jours d’arrivée sont les vendredis, un vendredi sur deux. Pour plus de détails, merci de consulter la partie droite de notre page d’accueil et de cliquer sur “retraite des pluies”. à très bientôt

  2. Fabienne LAMIDEY says:

    je serais intéressée de faire une retraite en 2020. Pourriez-vous m’indiquer les dates des retraites qui auront lieu.
    Merci d’avance.
    Un lotus pour vous !

    • Soeur Mai Lam says:

      Bonjour Fabienne
      Les dates des retraites de 2020 ne sont pas encore connues.
      Merci de consulter régulièrement la partie droite de notre page d’accueil.
      à bientôt

  3. Michel says:

    Bonjour,
    rance, la journée de manifestation a été largement suivie !! Les <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<francais aiment la terre .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*