Le jour de paresse

 

Le jour de paresse, il n’y a pas d’activité particulière. Nous pratiquons comme nous le souhaitons. Nous pouvons aller marcher seul(e) ou avec un(e) ami(e), nous asseoir dans la forêt pour méditer. Certains lisent, d’autres écrivent à leur famille ou à leur(e)s ami(e)s.

 

C’est l’occasion de regarder en profondeur notre pratique et nos relations avec les autres. Ce regard sur nous-mêmes est souvent très enrichissant et révélateur. Quelquefois, nous pratiquons avec trop de volonté, cela entraîne une rigidité et une perte d’harmonie en nous. Ce jour de paresse est idéal pour rétablir l’équilibre … Reconnaître que nous avons simplement besoin de nous reposer ou de pratiquer avec plus d’assiduité, est parfois la chose la plus importante à faire. Un jour de paresse est l’occasion pour chaque membre de la Sangha d’apprécier la pratique à son propre rythme. Le jour de paresse est un jour très calme pour chacun d’entre nous.