Cinq conseils pour continuer à pratiquer après une retraite

Cher(e) ami(e),

Quel plaisir de pratiquer avec vous au Village des Pruniers pendant une retraite. Nous espérons que vous avez rapporté chez vous des graines de joie et de paix grâce à la pratique de la pleine conscience. Il est tout aussi important de pratiquer chez soi que lors des retraites, aussi nous espérons que vous continuerez chaque jour à nourrir les graines de pleine conscience en vous.

Nous voudrions vous offrir cinq conseils pour continuer à pratiquer chez vous :

 

1. Trouver une sangha près de chez vous

Pour se sentir connectés et reliés les uns aux autres, il est très important de pratiquer dans une sangha. Nous avons des Sanghas dans le monde entier. Pour en trouver une près de chez vous, cliquez ici.
S’il n’y a pas de sangha près de chez vous, vous souhaitez peut-être en créer une. Voici quelques conseils pour démarrer une sangha.
Si vous avez reçu les 5 Entraînements à la Pleine Conscience, encouragez votre sangha à les réciter deux fois par mois. Sinon, récitez-les seul, car ils sont une grande source d’inspiration.

2. Choisissez une cloche de pleine conscience

Au Village des Pruniers, le son de la cloche nous invite à nous arrêter et à revenir à notre respiration. A la maison, comme cloche de pleine conscience, vous pouvez utiliser la sonnerie du téléphone, les cloches de l’église près de chez vous, les pleurs d’un bébé et même la sirène des pompiers ou des ambulances. Trois respirations conscientes peuvent suffire à libérer les tensions de notre corps et de notre esprit et à retrouver un état de paix et de clarté.

3. Pratiquer l’arrosage des fleurs

Souvenez-vous bien d’arroser les fleurs de vos bien-aimés et ainsi que vos propres fleurs. C’est une manière de montrer votre gratitude à l’égard des autres. Vous pouvez par exemple évoquer certaines paroles que vous avez appréciées ou certaines actions que vous avez admirées. Ainsi, vous mettez en lumière la force et la contribution des autres et vous participez à faire grandir leurs qualités.
En reconnaissant les qualités des autres, nous prenons aussi conscience de nos propres qualités. Quand nous pratiquons l’arrosage des fleurs, nous participons au développement des qualités nourrissantes chez les autres et en nous-même.

4. Nourrissez-vous de la pratique et des enseignements

Le nombre d’enseignements et de sources d’inspiration disponibles en ligne et ailleurs est presque aussi vaste que l’océan. Voici quelques exemples: le magnifique magazine The Mindfulness Bell (en Anglais), le monastère en ligne, des enseignements en Francais, villagedespruniers sur Instagram, les centaines de livres de Thay, des pages Facebook, ..

5. Souriez

“Si dans notre vie quotidienne nous sommes capables de sourire, si nous sommes capables d’être paisibles et heureux, cela nous sera bénéfique à nous-mêmes mais aussi à tout le monde. Si nous savons vraiment comment vivre, y a-t-il une meilleure façon de commencer la journée qu’avec un sourire ? Notre sourire est l’expression de notre pleine conscience et de notre détermination à vivre dans la paix et dans la joie.
Comment faire pour vous souvenir de sourire en vous réveillant ? Vous pourriez peut-être accrocher à votre fenêtre ou au-dessus de votre lit une sorte de pense-bête comme une branche, une feuille, un tableau, ou quelques mots pour vous inspirer, quelque chose que vous pourrez voir en vous réveillant. Quand vous aurez suffisamment développé la pratique du sourire, vous n’aurez peut-être plus besoin de pense-bête. Vous sourirez en entendant un oiseau chanter dehors ou en voyant un rayon de soleil briller à votre fenêtre. Sourire vous aide à aborder la journée avec bienveillance et compréhension.” Thich Nhat Hanh