Partage de Eric – Retraite francophone 2017

Je ne suis pas venu pour… des prunes, au village des pruniers.

J’ai vécu la bienveillance, l’amour, la compréhension et le partage dans tout mon être, tous ces sentiments que notre société cache soigneusement parce qu’ils ne rapportent pas d’argent.

En arrivant, je me suis dit “ Ici, tu n’as rien à faire, rien à avoir, tu as juste à être “.

Et j’ai été…. et je suis encore…. Au plus près possible de la pleine conscience…. le vrai chemin du bonheur.

Une semaine au village des pruniers a fait glisser, jour après jour, les couches de protection dont je m’étais recouvert. Je me suis rendu compte que chacune de mes souffrances passées s’était transformée en couche. Ces couches m’empêchaient de vivre pleinement, car elles filtraient toutes les relations que j’avais avec le monde extérieur, comme une carapace.

Chaque jour, j’ai eu l’impression qu’une couche se dissolvait, glissait vers la terre. Je m’allégeais.

Le premier jour, je suis rentré en amitié avec moi-même, comme si j’ouvrais une porte et des fenêtres pour aérer tout mon intérieur et y rentrer.

Chaque jour suivant a été une découverte de moi-même. C’est très facile de s’observer et de voir qui nous sommes lorsque nous vivons dans un cocon de bien-être : le Village des Pruniers transmet une incroyable sensation de sécurité et de calme, véritable boulevard vers soi-même.

J’ai défait chaque jour des nœuds; ils m’empêchaient de gambader dans ma vie sans que je m’en rende compte.

J’ai pleuré, saisi par l’immense amour qui se dégage de certains moines et moniales lors de leurs enseignements. Un immense amour, mais aussi beaucoup d’humour…. La joie, la joie pure.

Un jour, j’ai eu la sensation qu’une flamme s’était allumée dans mon cœur. Elle brûle encore aujourd’hui. .

J’ai compris (enfin !) le sens des petites comptines que Tich Nhat Hanh nous a offert pour nous guider. Si simples, que je jugeais simplettes, et pourtant si justes et si précieuses !

Merci Thich Nhat Hanh.

Merci le Village des Pruniers.

Je vous aime et je vais revenir dès cet été.

Eric

A propos

Just a simple monk!

Publié dans Témoignages, Témoignages Retraite francophone 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*